Voici une lettre ouverte qui interpelle Nicolas Mayer Rossignol, maire de Rouen, Président de Métropole Rouen Normandie et grand manitou du PS dans la Seine-Maritime.
Suite à l’élan porté par le score de Jean-Luc Mélenchon aux présidentielles, des accords ont été signés par plusieurs partis de gauche avec la France Insoumise, pour se mettre d’accord sur une base programmatique et répartir les circonscriptions pour avoir des candidatures uniques à gauche, partout, pour transformer le bon résultat de la présidentielle en victoire aux législatives.

Ton parti Nicolas, le parti socialiste, a été servi mieux qu’aucun autre. Gourmands que vous êtes, vous avez obtenu 70 circonscriptions contre seulement 50 pour le PCF qui a pourtant réalisé un meilleur score que vous aux présidentielles.

Ça n’était déjà pas très juste, mais nous avions accepté de jouer le jeu, pour l’intérêt commun. J’avais accepté, à titre personnel, de retirer ma candidature dans la 4ème circo de l’Eure pour qu’un candidat quasi inconnu de ton parti puisse se présenter…

Mais tu es insatiable Nicolas et tu as une curieuse conception du collectif, de l’intérêt commun et du respect des règles.
Alors, toi et ta fédération avez trahi. Vous avez trahi votre parole, trahi l’accord passé, trahi la confiance de celles et ceux qui croient en la force de l’Union.

Vous avez choisi, TU as choisi, de placer des candidats contre ceux qui étaient désignés par la NUPES dans 3 circonscriptions de Seine-Maritime.
C’est déjà grave, ça devient offensant quand on sait qu’une de ces candidatures est placée face à mon ami Hubert Wulfranc, député PCF sortant, qui a toujours été de toutes les luttes pour défendre les classes populaires et le monde du travail. Peut-être est-ce cela qui te gêne Nicolas ? Je n’ose pas le croire…

Mais que cherches-tu à faire Nicolas ? Que veux-tu exactement ? Quelle ambition te dévore, toi et ceux qui te soutiennent ? Pourquoi veux-tu tuer l’union, pourquoi veux-tu priver les gens de cette opportunité que même ton parti qualifie d’historique ?
Comment peux-tu préférer de mesquins calculs politique à la parole donnée, à l’intérêt des gens ?

Tu sais bien Nicolas qu’on ne te laissera pas priver l’assemblée nationale et le peuple de Gauche d’un député comme Hubert Wulfranc, avec un fort ancrage territorial, avec une vraie légitimité et qui a montré pendant 5 ans ce que c’était qu’être utile aux gens.

Alors Nicolas, déconne pas, retire cette candidature insensée, inutile et dangereuse. Ne prends pas le risque de casser, au niveau régional, cet accord que tant de gens réclament et que le PCF respecte scrupuleusement. Ne romps pas l’Union car rompre l’Union au niveau régional signifierait évidemment une candidature PCF contre le candidat PS de l’Eure.
Tu porterais une responsabilité immense.
Arrête de déconner Nicolas, reprends-toi ! Retire ces candidatures dissidentes, ou exclue de ton parti ceux qui les portent. Sois sûr que dans le cas contraire, on ne se laisserait pas faire.

Arnaud Levitre,

Maire d’Alizay et Conseiller départemental de l’Eure.