1. Rouvrir les gares fermées, soutenir les collectifs citoyens œuvrant en ce sens et organiser un moratoire sur les projets de fermetures de guichets, gares et des lignes de train.

 2. Permettre à chaque citoyen et citoyenne de disposer d’une offre de mobilité alternative à la voiture personnelle à moins de dix minutes à pied de son domicile.

 3. Accompagner la mise en œuvre d’un schéma régional cyclable, avec aménagement de voies vertes et de véloroutes, intégrées au SRADDET (Schéma Régional de Développement Durable et d’Égalité des Territoires), qui doit permettre de renforcer le réseau cyclable entre les agglomérations d’une même région.

 4. Redynamiser les réseaux de transports de marchandises, via le réseau ferroviaire et le réseau fluvial, pour diminuer le fret routier et améliorer les conditions de travail des chauffeurs.

 5. Développement des vélostations, espaces de parkings protégés pour vélos, dans les gares de proximité.

 6. Soutenir le développement des réseaux de pistes cyclables ainsi que les stationnements plus sécurisés de vélo, en privilégiant les doubles sens cyclables, et les réseaux de voies cyclables à grande vitesse complètement séparées de la circulation automobile, dit véloroutes, pour faciliter les déplacements domicile-travail à vélo.

ZOOM sur vos propositions

La jurisprudence reconnait que les pistes cyclables dépendent du domaine public routier. En conséquence, les pistes cyclables longeant une route départementale ou situées sur une route départementale relèvent du domaine public routier du département, qui a donc la charge de leur entretien et de leur création. Afin de faciliter les déplacements à vélo, de les sécuriser et de les rendre utiles aux gens, nous proposons que le département assure la création, à chaque rénovation de route départementale, d’une piste cyclable séparée de la chaussée.