Merci pour tout Gaëtan

Mes chers concitoyens, mes chères concitoyennes, mes amis,

J’ai décidé, en toute conscience, de ne pas me représenter lors des prochaines élections départementales. C’est donc un chapitre de ma vie que j’ai décidé de clore très bientôt, celui d’un engagement d’élu au service de la population.

Durant 23 ans, j’ai eu l’honneur d’être le conseiller départemental du canton de Pont-de-l’Arche et j’ai toujours tout fait pour me montrer à la hauteur de la confiance que vous m’aviez accordée et renouvelée à plusieurs reprises.

À l’heure de me retourner sur cette partie de ma vie, sur cet engagement au service du canton et de sa population, je veux avant tout garder le souvenir des nombreuses luttes et actions menées ensemble, avec les gens.

Je pense aux luttes menées pour préserver l’environnement : nous avions été des milliers pour nous opposer au centre d’enfouissement prévu dans la vallée Galantine à Pitres. Cette lutte, menée avec l’association de la vallée Galantine, nous l’avions gagnée !

Je pense aux luttes menées pour sauvegarder des emplois : je suis fier d’avoir été du côté des salariés, toujours, inlassablement, pour défendre leurs salaires, leurs avantages acquis et leur emploi. Je repense notamment à ces trois années de lutte collective pour sauver notre papèterie M-Real, à Alizay, combat que nous avions là encore gagné.

Je pense aussi aux luttes pour assurer la sécurité des populations : ce sont des décennies à demander à la SAPN et au département d’assurer la sécurité des usagers à la sortie de l’autoroute de Cricquebeuf. Cette sortie, actuellement en travaux, est le fruit de nombreuses interventions et manifestations. J’espère bien évidemment que ces travaux amélioreront la circulation et la sécurité des usagers, mais j’en doute malheureusement, car la majorité de droite du département a capitulé devant la SAPN en refusant de créer les shuntes à la sortie de l’autoroute. Sur cette question, j’ai toujours défendu la suppression du péage d’Incarville, car c’est la seule solution de nature à régler une grande partie de nos problèmes routiers sur cette sortie. C’est un combat qu’il nous faudra continuer de mener pendant les prochaines années.

Sur cette problématique des transports, j’ai toujours été mobilisé, et je continuerai à l’être, pour empêcher la réalisation du projet destructeur de contournement est de Rouen. Cette bataille est loin d’être terminée, et ce n’est qu’unis que nous pourrons y mettre un terme victorieux.

Au moment de mettre fin à ce mandat de conseiller départemental, je repense avec fierté à toutes ces grandes réalisations que j’ai pu accompagner ou dont j’ai pu être à l’initiative, notamment en soutenant auprès du département les dossiers d’investissement déposé par les maires.

Ainsi, je compte parmi les grands moments de satisfaction de ma vie de conseiller la construction du nouveau collège de Pont-de-l’Arche inscrit à la commission permanente du département en 2014, et la rénovation complète du gymnase de ce collège.

Modestement, je suis heureux d’avoir pu contribuer à la construction de nombreux restaurants scolaires, de mairies, de salles de sport, et de tant d’équipements qui ont participé à améliorer la vie des gens.

À l’heure de cette retraite politique, je ne suis ni blasé, ni lassé, mais conscient qu’il est sage, à 70 ans, de passer la main. Je veux adresser des remerciements chaleureux à notre population qui m’a fait confiance pendant 22 ans. Je suis fier d’avoir pu la servir et d’avoir mené avec elle tant de merveilleux combats.

Durant toutes ces années, je n’ai eu de carburant que l’amour des gens, que la chaleur des rencontres, que la force des luttes !

Durant toutes ces années je n’ai eu d’ambition que celle d’être utile, à tous et à toutes, et de soutenir les plus démunis, les plus fragilisés, les plus opprimés…

Durant toutes ces années, je n’ai eu de boussole que celle du progrès social, de l’égalité, de la solidarité, et de la fraternité, ce mot tellement galvaudé, mais qui signifie tant pour moi

Mais prendre sa retraite, ce n’est pas battre en retraite !

C’est pourquoi je serai résolument aux côtés du binôme de candidats qui sera désigné pour représenter les forces du progrès social et écologique lors des prochaines élections départementales qui se tiendront en juin.

Je formule le vœu que le binôme qui se présentera devant vous comprenne Maryannick Deshayes, avec qui j’ai partagé six ans de lutte dans l’opposition et qui a toujours su démontrer un engagement sans faille au service des gens.

Je souhaite aussi que ce binôme puisse représenter toutes les forces de gauche et de l’écologie lors de ces élections. Une telle candidature unique serait un formidable espoir, un merveilleux signal, un engagement salutaire pour reprendre le département à la droite bien sûr, mais surtout pour que notre institution puisse jouer pleinement son rôle protecteur. La triple crise que nous traversons, sanitaire, sociale et économique impose à la gauche et à l’écologie politique d’être à la hauteur.

Mes chers concitoyens, mes chères concitoyennes, mes amis,

Ce n’est donc pas un adieu que je vous adresse, tout juste un aurevoir d’élu, car je sais que mes convictions et mon engagement politique et citoyen me tiendront jusqu’à mon dernier souffle, tout comme vous savez que vous me trouverez toujours à vos côtés pour soutenir et accompagner vos luttes.

Avec toute mon affection,

Gaëtan Levitre, conseiller départemental du canton de Pont de l’Arche