Mesdames, Messieurs, mes chers Amis,

Je souhaite revenir sur le projet de pseudo contournement Est qui occupe l’activité médiatique du moment en Normandie.

Tout d’abord, je veux saluer le courage des élus de la métropole Rouen Normandie qui ont voté démocratiquement contre le financement de ce projet d’un autre temps. Ça représente 66 millions d’euros.

Ce fut une nouvelle formidable qui nous donnait raison en quelques sorte puisque nous disons depuis des années que ce projet repose sur un mensonge d’Etat. Celui qui consiste à faire croire aux Rouennais que ce serait une autoroute supplémentaire qui permettrait de désengorger leur ville.

Notons aussi que le gouvernement avait fait savoir qu’il ne s’opposerait pas aux élus locaux si ceux-là ne soutenaient pas ces liaisons payantes, polluantes et destructrices de vie.

Dont acte ! Que Macron et son premier Ministre le fasse entendre à Hervé Morin, président de la Région Normande et son double, le président du Département de Seine Maritime. Ces deux élus, mauvais joueurs qu’ils sont, veulent bousculer la démocratie et remettre en cause le vote sans appel des élus de la Métropole. Rien que ça ! C’est donc mutuellement qu’ils ont fait une conférence de presse la semaine dernière pour dire que quoi qu’il en soit leurs collectivités respectives financeraient les 66 millions d’euros dédiées initialement à la Métropole.

Alors qu’Hervé Morin clamait il y a encore quelques semaines que l’Etat devait aider financièrement les régions, voilà qu’il veut dilapider la trésorerie de la Normandie dans un projet d’un autre temps, climaticide et destructeur de vie. Les habitants apprécieront ! Mais il n’est pas à une contradiction près. Avec son bras droit du département, il embrouille, fait peur aux habitants en faisant croire que l’autoroute inutile serait vecteur du développement économique futur ! Encore un mensonge. Ce qu’il oublie de dire c’est que les entreprises du territoire ont déjà un maillage autoroutier dense et qu’elles souhaitent plutôt aujourd’hui qu’on leur propose des mobilités alternatives, différentes, efficaces et complémentaires. C’est le cas avec le fluvial ou bien avec le fret ferroviaire. Qu’attendons-nous pour le développer et en faire un atout significatif pour la Normandie ?

Peut-être faut-il comprendre que l’entêtement de ces pro-contournement Elus ont un intérêt particulier à flatter la finance et le lobby du BTP ? Ce serait intéressant de savoir comment tout ce petit monde s’organise ? Sinon pourquoi s’entêter ?

N’y a t’il pas d’autres priorité pour notre territoire ? N’y a t’il pas urgence à flécher le budget de la Région et du département 76 vers plus de vocation sociale, plus d’agriculture raisonnée, plus de suivi sanitaire, plus de soutien éducatif et environnemental ?

Toujours est-il que pour nous, les Elus d’Alizay et avec le collectif Non à l’autoroute, nous allons continuer de combattre ce projet fou jusqu’à ce que le bon sens collectif et majoritaire l’enterre définitivement.