Mesdames, Messieurs,

Voilà quelques jours, plus de 350 personnes (comédiens, metteurs en scène, humoristes, directeurs de théâtre ou encore de festival) appellent à sauver la culture et ses acteurs alors que tout le secteur est à l’arrêt en raison du COVID-19 !

L’idée évidemment n’est pas de nier la crise sanitaire, loin de là, ni même de mettre en danger qui que ce soit parce qu’il n’aurait pas été travaillé de protocoles sanitaires.

Je veux juste expliquer qu’il n’y a pas plus de cluster dans le monde de la culture qu’ailleurs.

Chaque salle s’est adaptée, répondant de manière exemplaire aux normes exigées ainsi qu’aux gestes barrières.

Toute personne travaillant dans le secteur culturel a participé à cet élan pour défendre la création et la diffusion des œuvres.

Ce secteur a tout accepté, investi, convaincu l’entourage de mettre tout en place pour que le public ne coure aucun risque.

Malgré tout, ces efforts humains et financiers restent vains.

Monsieur le Président de la République, Monsieur le Premier ministre, en empêchant les lieux culturels de vivre, vous infantilisez les personnes qui travaillent dans ce secteur tout autant que le public.

Et pourtant… La culture n’est pas un supplément d’âme comme on peut parfois l’entendre ici et là. Elle est toute notre vie ! Laissons-la s’exprimer ! Elle n’est pas un secteur comme les autres. Au-delà de sa vivacité économique, elle répond aux besoins que nous avons toutes et tous, de rêver, de danser, d’écouter, de ressentir, de bousculer notre confort, de porter l’espoir vers demain, de comprendre le monde qui nous entoure, de le supporter quand il devient fou, trop violent, trop dur.

Et puisque j’évoquais avec vous sa vocation économique : savez-vous que le monde de la culture contribue à l’économie nationale ? Qu’elle y contribue sept fois plus que l’automobile, presque autant que le secteur agro-alimentaire…

Ce secteur essentiel représente 2,3% du PIB français, ce n’est pas rien !

Pour toutes ces raisons, il est plus qu’urgent d’agir pour la culture : elle a besoin de nous et elle nous assure des garanties sanitaires incomparables !

En gardant ces lieux fermés, on empêche des milliers de personnes de travailler, aggravant ainsi la crise économique déjà installée dans le pays.

Alors ENSEMBLE, demandons la réouverture des théâtres, des cinémas, des salles de concert, des musées, des cirques…

Arnaud Levitre.