Enedis assigne Alizay au Tribunal Administratif le 23 octobre 2018

Le 23 octobre 2018, à 9h30

Soyez nombreux à venir soutenir les élus d’Alizay contre Enedis et son projet liberticide appelé Linky.

Aussi, faites connaître ce nouveau collectif à vos élus.

Appel du Collectif des Elus Eurois Pour une Alternative au Linky

Mesdames, Messieurs les Maires et élus (es) de l’Eure, chers (es) collègues,

Nous sommes déjà nombreux à avoir pris des arrêtés ou des délibérations contre le déploiement forcé du compteur Linky.

Beaucoup d’entre vous s’interrogent et s’inquiètent de la pose de ce nouveau compteur connecté alors que les oppositions de nos administrés ne cessent de grandir dans nos communes. Des actions individuelles ou collectives sont menées au niveau national par des élus ou des associations d’usagers. Plusieurs collectifs « STOP LINKY » sont actifs dans notre région et suscitent l’intérêt et l’adhésion de nombreux habitants.

Actuellement plus de 5 000 plaignants veulent contraindre ENEDIS, filiale privée d’EDF, chargée de l’installation de ces mouchards, à respecter le choix de ceux qui les refusent.

La Commission Nationale Informatique et des Libertés ainsi que la Cour des Comptes, deux institutions dont l’expertise est unanimement reconnue, dénoncent respectivement dans leur rapport les dérives liberticides et financières de ce nouveau système de surveillance à distance.

Dans notre département, nous sommes huit maires à avoir pris des arrêtés contre l’installation obligatoire des Linky au nom du principe de précaution de la santé, de la sécurité incendie principalement et du respect du consentement mutuel.

En effet, nous estimons qu’il est de notre devoir, de nos responsabilités juridiques et morales de protéger au mieux les droits de nos concitoyennes et concitoyens au regard des risques sanitaires, de la protection des données personnelles, du coût…

Linky est le symbole d’un « monde effrayant » où les intérêts financiers priment sur la protection de la santé et où la captation des données personnelles devient source de profit.

Nous avons également recueilli nombre de témoignages, des méthodes déloyales, agressives, brutales d’ENEDIS et de ses partenaires à l’égard des personnes fragilisées par l’âge, la santé ou la précarité : harcèlement téléphonique ou par courrier, menaces, pressions, ruses, chantage, etc.

Enfin, ce dispositif coûteux pour le consommateur mais très avantageux pour ENEDIS, est une aberration économique et écologique. ENEDIS va remplacer des compteurs dont la longévité est de 30 ans par des LINKY dont la durée est estimée à 10 ans.

Pour toutes ces raisons, nous avons choisi de nous fédérer en un collectif afin de renforcer nos actions communes pour une alternative au LINKY. Déjà, huit pays européens dont le Belgique, l’Allemagne ont renoncé à son déploiement.

Ce collectif nous permettra de mieux organiser notre défense juridique en recourant au même cabinet d’avocat pour mutualiser les dépenses de procédure.

Mesdames, Messieurs les Maires et élus (es) de l’Eure, chers (es) collègues, nous vous invitons à nous rejoindre au sein du Collectif des Elus Eurois Pour une alternative au Linky : le CEEPAL.